Malgré le confinement, les paroisses françaises ont encore un certain nombre de charges, entre l’indemnisation des paroisses, le salaire des laïcs non mis au chômage partiel, ou encore l’entretien quotidien des lieux. Mais avec l’arrêt des cérémonies publiques depuis dimanche 15 mars, ces paroisses sont désormais privées d’une de leurs principales ressources : la quête.

Pour pallier l’impossibilité de récolter physiquement les dons au moment de l’offertoire, la Conférence des évêques de France (CEF) a mis en place un site Internet, calqué sur celui consacré au denier du culte.

« En cette période de confinement, il est offert aux catholiques de participer à ce geste liturgique qu’est la quête en versant