رابطة قدامى الإكليريكية البطريركية المارونية

Publication: « Mettre le couvert pour la sainteté. La nourriture dans la prédication du pape François »

 

 

La préface est signée par le cardinal Parolin

 

La présentation du livre en italien « Mettre le couvert pour la sainteté. La nourriture dans la prédication du pape François » (« Apparecchiare la santità. Il cibo nella predicazione di Papa Francesco ») du prêtre, théologien et écrivain italien Pierluigi Plata aura lieu jeudi 19 septembre 2019, à 18h15, au couvent de la Trinité-des-Monts, à Rome, indique un communiqué du Saint-Siège.

La préface du volume publié par la maison d’édition du Vatican (Libreria Editrice Vaticana, LEV) est signée par le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Vatican.

Au cours de la présentation interviendront : Mgr Santo Marcianò, archevêque militaire ordinaire pour l’Italie ; Giuliano Visconti, président de l’Association de la banque alimentaire du Latium ; Alessandro Gisotti, vice-directeur éditorial du Dicastère de la communication.

Le nouveau livre contient un « menu spirituel » hebdomadaire qui regroupe à travers des images de cuisine contemporaine toutes les valeurs que le pape François a utilisées à ce jour dans les homélies, dans divers angélus, dans ses messages, lors d’audiences, de réunions avec des jeunes, de voyages apostoliques, pour inviter chacun à marcher sur le chemin de la sainteté, lit-on dans ce communiqué, en italien.

« Pour être saint, il n’est pas nécessaire d’être évêque, prêtre, religieuse ou religieux, a écrit le pape François dans son exhortation apostolique Gaudete et exsultate, sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel (2018). Bien des fois, nous sommes tentés de penser que la sainteté n’est réservée qu’à ceux qui ont la possibilité de prendre de la distance par rapport aux occupations ordinaires, afin de consacrer beaucoup de temps à la prière. Il n’en est pas ainsi. Nous sommes tous appelés à être des saints en vivant avec amour et en offrant un témoignage personnel dans nos occupations quotidiennes, là où chacun se trouve.(14) »