رابطة قدامى الإكليريكية البطريركية المارونية

En Italie, trois frères ordonnés prêtres le même jour

En Italie, trois frères ordonnés prêtres le même jour

© Avvenire / Reprodução

La rédaction d'Aleteia | 04 juillet 2019

Dans le diocèse de Salerne (Italie), le 28 juin 2019, trois frères ont été ordonnés prêtres en même temps par leur évêque lors de la messe du Sacré-Cœur. Une vocation pour le moins familiale.

En fait de Pascal Légitimus, Bernard Campan et Didier Bourdon, laissez-nous vous présenter Roberto, Carmine et Fernandino De Angelis. Quand on les regarde, difficile de ne pas voir la ressemblance. Et pour cause puisqu’ils sont frères. Le premier a 34 ans et les deux autres, jumeaux, en ont 30. Tous les trois ont été ordonnés prêtres le 28 juin dernier par leur évêque, Mgr Luigi Moretti, dans la cathédrale de Salerne. Le quotidien Avvenire rapporte leur histoire. « J’ai toujours gardé dans mon cœur et dans ma tête la semence que le Seigneur avait placée en moi », raconte le père Carmine. « Mes parents l’ont cultivée avec un style éducatif basé sur une foi authentique et des principes solides. Lorsque Ferdinando a annoncé lui aussi qu’il voulait cheminer vers le sacerdoce, cela ne m’a pas surpris ». Roberto, leur frère aîné, souhaitait également devenir prêtre. À croire que chez les Italiens, la vocation est affaire de génétique. Roberto a été le premier à partir, suivi de ses deux frères l’année suivante.

« Nous ne sommes pas un phénomène »

Les trois frères sont originaires de Bracigliano, une petite ville d’environ 6.000 habitants où, depuis 2010, on propose aux fidèles l’adoration eucharistique perpétuelle avec cette intention particulière : que les jeunes puissent répondre à l’appel du Seigneur. « Nous ne sommes pas un phénomène, nous sommes comme les autres et, sans les autres, nous n’aurions rien eu », insiste le père Carmine. Il a également souligné le rôle de sa mère dans son parcours vocationnel, rapportant au journal La Stampa que dans son bréviaire était glissée une prière qu’elle récitait chaque jour en toute discrétion : « Mon Dieu, prends un de mes fils comme prêtre ». Elle a manifestement été exaucée. Et plutôt trois fois qu’une…