رابطة قدامى الإكليريكية البطريركية المارونية

celui qui a la paix de Jésus ne perd jamais le sens de l’humour

Savoir rire de soi-même, des autres, de ses ombres

Celui qui vit la paix de Jésus « ne perd jamais le sens de l’humour », a affirmé le pape François en célébrant la messe à la Maison Sainte-Marthe, au Vatican, ce 21 mai 2019. Il a encouragé à savoir rire de soi, des autres, de ses propres ombres : cela « nous aide à respirer ».

« La paix de Jésus va de pair avec cette vie de persécution, de tribulation, a-t-il expliqué dans son homélie rapportée par Vatican News. Une paix qui est… très profonde… Une paix que personne ne peut enlever, une paix qui est un don, comme la mer tranquille en profondeur alors qu’il y a des vagues en superficie. Vivre en paix avec Jésus, c’est avoir cette expérience en soi, expérience qui demeure durant toutes les épreuves, toutes les difficultés, toutes les “tribulations”. »

C’est ainsi que de nombreux saints « n’ont pas perdu la paix », et allaient au martyre « comme invités à des noces », a poursuivi le pape. Cette paix ne peut être atteinte « en allant chez le médecin ou en prenant des anxiolytiques », encore moins en accumulant « de l’argent à la banque ». Elle est donnée « par l’Esprit-Saint » qui apporte « la force ».

« La paix de Jésus, a poursuivi le pape, nous apprend à avancer dans la vie. Elle nous enseigne à supporter. Supporter : un mot dont nous ne savons pas bien ce qu’il veut dire, un mot très chrétien. C’est porter sur ses épaules. Supporter : porter sur ses épaules la vie, les difficultés, le travail, tout, sans perdre la paix… porter sur ses épaules et avoir le courage de continuer. »

« Cela se comprend seulement quand on a en nous l’Esprit-Saint qui nous donne la paix de Jésus » et qui « fait sourire le cœur ». Si en revanche l’on est gagné par « une fervente nervosité », cela signifie que « quelque chose ne fonctionne pas », a estimé le pape.

Et de conclure : « La personne qui vit cette paix ne perd jamais le sens de l’humour. Elle sait rire d’elle-même, des autres, de ses propres ombres aussi, elle rit de tout. » Le pape François a souhaité aux chrétiens « ce sens de l’humour qui est si proche de la grâce de Dieu. La paix de Jésus dans la vie quotidienne, la paix de Jésus dans les tribulations et un peu de ce sens de l’humour qui nous aide à respirer ».

MAI 21, 2019 - ANNE KURIAN